Afest
Association Francophone des Experts et Scientifiques du Tourisme
Accueil > L’AFEST plus que jamais Charlie

L’AFEST plus que jamais Charlie

publié le mardi 3 février 2015, par Horetol

Voilà près d’un mois que se sont déroulés les terribles évènements qui se sont traduits par l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo, celui de policiers et celui de clients du magasin HyperCasher à Vincennes, mais aussi par cette formidable émotion et indignation collective qui ont mobilisé 4 millions de nos concitoyens lors des défilés du 11 Janvier.

Ce jour-là, l’AFEST était évidemment Charlie : aux côtés de la presse que l’on voulait faire taire, aux côtés des victimes d’un antisémitisme résurgent sous les formes les plus abjectes, du côté des forces de l’ordre qui assurent courageusement la sécurité de tous.
Un mois après les faits, les dangers qui nous menacent demeurent, mais les valeurs sur lesquelles repose notre commun collectif -et que, paradoxalement, ces terribles évènements ont réactivées-, sont pleinement les nôtres : liberté absolue d’expression, laïcité dans le respect des croyances de chacun, intégration des minorités qui ont comme nous choisi le modèle français du vivre ensemble, mépris et refus inconditionnel du racisme et de l’antisémitisme...

Ces valeurs ont été celles de l’AFEST à sa création il y a 60 ans, et elles ont aujourd’hui une résonnance singulière car elles permettent de jeter un regard sur les accomplissements du tourisme dans ce domaine. Or que voit-on :

• Le mythe, -certes un peu angéliste du temps de Léo Lagrange-, de la rencontre entre les peuples grâce au tourisme, fonctionne et il est pleinement d’actualité : cf les rassemblements internationaux de jeunes dans les grandes villes autour de thèmes de culture et de fraternité, ou les voyages éco- responsables. • Les professions du tourisme sont, par nature, ennemies de toute violence, et encore plus quand elles touchent des civils. Les attentats visant des touristes, comme à Louxor en 1997 ou les touristes pris en otage, comme à Jolo ou récemment en Algérie, sont leur pire cauchemar. • Le tourisme, sans doute plus que d’autres secteurs économiques, a depuis toujours recruté des professionnels de tous horizons confessionnels, communautaires et nationaux, et de toute orientation sexuelle. • Le tourisme a contribué à diffuser à une échelle inédite tous les patrimoines culturels -traditionnels, immatériels, contemporains-, auprès de publics préparés mais aussi auprès de publics peu rôdés aux expériences culturelles.

Les exemples d’applications des principes de laïcité abondent dans le monde du tourisme qui entend bien les perpétrer et les réactualiser.
A l’AFEST, nous restons et nous resterons aux avant-postes de cette posture.

C’est pourquoi, entre autres combats, nous soutenons pleinement ces « hussards noirs » de la culture que sont nos guides-conférenciers, gardiens et diffuseurs d’un discours de qualité irréprochable sur nos musées, monuments et autres multiples patrimoines : la Loi Macron, sans doute inconsciente de l’abîme qui sépare le statut des notaires et greffiers, de celui de nos guides payés à la vacation, prévoit en effet de démanteler leur statut si chèrement acquis et si pauvrement rémunéré.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 contact : webmestre AT afest.org