Afest
Association Francophone des Experts et Scientifiques du Tourisme
Accueil > Actualités > La loi CAP est publiée dans le J.O.

La loi CAP est publiée dans le J.O.

publié le mardi 12 juillet 2016, par Horetol

La FNGIC est heureuse de vous annoncer que la LOI CAP a été PUBLIÉE au Journal Officiel (JO) ce jour
https://jo.toutelaloi.fr/JORFTEXT000032854341

L’article concernant les GUIDES CONFÉRENCIERS est désormais le 109 de la LOI n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (1)
Cet article consacre la profession de guide-conférencier et nous nous en félicitons. Nos actions et notre mobilisation ont enfin permis de sanctuariser dans la LOI la notion de "visite guidée", la carte professionnelle et l’obligation de faire appel à nous pour toutes les visites de musées ou de monuments historiques quel que soit l’opérateur qui propose ces prestations.
Ce sont de très grandes avancées qui démontrent que l’excellence doit toujours guider nos actions.

C’est aussi une grande responsabilité pour chacun d’entre nous, car nous devons être à la hauteur de ce que nous avons défendu : le guide-conférencier a des compétences spécifiques - liées à sa formation - , aussi bien dans le domaine de la médiation patrimoniale, son cœur de métier, que dans celui de l’accueil où il excelle !

Cette avancée n’aurait pas été possible sans le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication avec lequel la FNGIC est entrée en relation suivie dès le mois de décembre 2014. Nous nous devons de souligner ici combien notre nouvelle "appellation" de guide-conférencier" a joué un rôle déterminant dans l’intérêt que ce ministère nous a porté, à cette occasion, et nous devons insister sur le rôle essentiel de Mme Jacqueline Eidelman qui a su voir en nous des professionnels de la culture, nous entendre et défendre notre cause avec ardeur.

Cette avancée n’aurait pas été possible sans les nombreuses manifestations que nous avons organisées - et auxquelles vous avez participé - à Paris et dans plusieurs régions de France- dans le cadre du comité d’action mis en place en décembre 2014 et surtout sans vos nombreux courriers et interventions auprès de vos députés et/ou sénateurs qui ont été sensibilisés à notre cause. Les courriers adressés par ces derniers au gouvernement ont joué un rôle déterminant .
Enfin elle n’aurait pas été possible sans les experts sur lesquels nous nous sommes appuyés, pour franchir toutes les étapes de ce long processus qu’est l’élaboration d’une loi. Ils ont su nous guider avec sagacité et discernement.

Certes nous aurions aimé obtenir "plus" que cette simple "réserve d’activité" qui apparait déjà comme extrêmement problématique à nos interlocuteurs de la DGE/Bercy, mais pour reprendre un vieux proverbe français "un tiens vaut mieux que deux tu l’auras" : nos discussions avec différents interlocuteurs , notamment des responsables politiques, ont montré que nous pouvions pousser le curseur jusqu’à un certain point, mais pas au-delà … autrement dit ces derniers étaient prêts à soutenir le principe d’une réserve d’activité élargie pour les visites DANS les musées et les monuments, mais ils ne souhaitaient pas introduire une réglementation en dehors de ce champ particulier … nous n’aurions pas eu leur soutien au-delà de cette limite. Là aussi, nous remercions ces responsables politiques qui ont su nous entendre.

Enfin, chers adhérents , nous vous remercions , car sans votre soutien moral et financier , nous n’aurions pas gagné cette cause. Moral, car l’Unité est un facteur de réussite fondamental lorsque l’on veut défendre une cause . Financier, car vos cotisations - qui constituent les seuls revenus de la fédération- nous ont permis d’agir, et notamment de recourir à ces experts qui ont joué un rôle essentiel dans cette aventure.

Ces opérations, ont toutes été menées en partenariat avec l’ANCOVART et le SNG-C avec lesquels nous avons agi de façon très solidaire depuis le mois de décembre 2014.
Une prochaine étape sera la transposition de la directive sur la reconnaissance des qualifications professionnelles dans les textes règlementaires nous concernant. A cette occasion , le gouvernement proposera certainement un élargissement de l’accès à la profession de guide-conférencier. Nous restons vigilants , ce sera notre prochaine "cause".

Mais savourons aujourd’hui ce nouvel article 109 de la Loi Création , architecture, patrimoine !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 contact : webmestre AT afest.org